Deutsch Französisch Italienisch
Langue: 

 

Nous voulons le droit à une éducation sans violence à l’encontre des enfants également en Suisse

 

Le Conseil fédéral et le Parlement ont refusé jusqu’à présent d’inscrire dans la loi l’interdiction de toute forme de violence à l’encontre des enfants. Nous voulons que les enfants puissent grandir sans violence, dans un environnement leur garantissant sécurité, respect et tolérance. Rien ne justifie la violence à l’encontre des enfants. Elle doit être condamnée par la société.

 

C’est pourquoi nous revendiquons

  • le droit à une éducation sans violence,
  • une interdiction explicite dans le Code civil (CC) des punitions corporelles et de la violence psychologique à l’encontre des enfants,
  • des mesures d’accompagnement, à savoir la diffusion d’informations sur les droits de l’enfant ainsi que des mesures de soutien, conseil et sensibilisation des parents.

                               

Chaque enfant a le droit d’être protégé contre toute forme de violence. C’est ce que prescrit l’article 19 de la Convention relative aux droits de l’enfant que la Suisse a signée en 1997 et qu’elle s’est engagée à mettre en œuvre. Cela implique d’inscrire dans la loi l’interdiction de toute forme de violence à l’encontre des enfants. 

 

Nous récoltons des signatures,

pour atteindre cet objectif. S’indigner ne suffit pas. Plus nombreuses seront les personnes qui signeront cet appel, plus notre revendication aura du poids face au Conseil fédéral et au Parlement.

 

Signez

cette petition en nous envoyant un courriel (avec l’indication «Châtiments corporels» ainsi que votre nom et adresse) ou Online. Nous vous inscrirons sur notre liste des signataires.

 

Vous trouverez dans les pages ci-dessous une série d’informations qui expliquent pourquoi il faut interdire les violences à l’encontre des enfants.